Challenge de l'Orléannais 2012

11éme édition du Challenge Orléans Métropole Vendredi 23 Juin 2017

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous donnons rendez-vous le 23 Juin prochain pour la 11ème édition du Challenge à l’Ile Charlemagne.

Nous vous attendons toujours plus nombreux afin de continuer à soutenir l’Association Môme et la Fondation Rotary, Inscrivez-vous vite afin de nous aider dans l’organisation et parlez au maximum de cet évènement à vos amis, vos collègues, votre famille…

ATTENTION : Les inscriptions se font uniquement en ligne sur l’onglet Inscription de notre site www.challengeorleansmetropole.fr

ou directement sur le site de notre prestataire : www.protiming.fr.

Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook : Challenge Orléans Métropole

 

On compte sur vous, à très bientôt !

Sportivement

L’équipe du Challenge Orléans Métropole

 

 

Nous remercions aussi dès à présents nos fidèles partenaires et sponsors;

Les Sponsors :

EUROVIA

ENGIE Ineo

Crédit Agricole Centre Loire

SUEZ Environnement

Autres partenaires

La Ville d'Orléans, et l'Agglo

AVC Sécurité - Gardiennage

Alain FOULQUIER - Force Motrice (supports de communication),

Philippe Ravoire Prevost Offset (impression affiches/flyer/dossier)

Flavien BOURGEOIS – l’École de la Table (organisation repas et apéritifs)

Gérard LEPAGE - La Clavithèque (sonorisation parc expo et Charlemagne + vidéo)

PROTIMING  Alexis, Maxime et Cie

Olivier GENOU  GÉOANIMATION Animateur (charité bien ordonnée commence par soi-même)

Laurent FESNEAU – TRANSACTIV (Stockage-hivernage matériel),

Stéphane VOISIN et la FFSS45 (Sécurité compétition),

Jean-Pierre PRUNIER – PROCESS'X – (site internet),

Philippe GOBINET – Sté PARTNAIRE, mise à disposition de personnel

Didier DEPOORTER (Photographe)

Didier CHAPLAULT – SRTC  (talkies)

Guillaume COUPEAU - SOCOS  (compresseur) DALKIA (bouée).

Lyonnaise des Eaux (bouée)

Dominique BIDRON - ZE'COM, tripode, bouées

Parfums Christian DIOR – lots

L’ABEILLE ROYALE qui assure la restauration.

Le Lycée horticole de la Mouillère  et Jean-Philippe AUDRAIN son directeur (décoration des tables)

Orléans Gestion – Parc Expo

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

............

 

Témoignages

 

Au cas où vous ne seriez pas encore convaincus, 

Didier (Lyonnaise des eaux)

Le 25 juin 2010 nous avons participé au challenge inter entreprise co-organisé par la Lyonnaise des eaux du Centre. Cette manifestation a mobilisé 4 salariés de l’ASELQO et il est à noter que le DG comme le responsable de la communication ont mouillé leur chemise avec 2 animateurs du secteur jeunesse pour défendre les couleurs de la Lyonnaise.

La préparation de cet événement fut à la hauteur de l’enjeu. Le lieu, l’organisation et la logistique se révélèrent en tout point parfait. Le choix des épreuves a permis aux talents différents de s’exprimer avec une petite préférence pour le parcours aquatique sur des canots pneumatiques de plage.

L’initiative a permis de rassembler des collaborateurs d’entreprises différentes et a suscité des échanges chaleureux entre les participants. Le challenge est un excellent moyen pour connaître sous un autre jour, les salariés et contribue à les rapprocher.

Nous sommes à ce point emballés que nous sommes partants pour la prochaine avec une équipe différente mais toujours les mêmes rameurs !

Julien (Orcom)

Participer à une épreuve comme le défi inter-entreprise nous permet de renforcer l’esprit d’équipe, la cohésion au sein de notre entreprise. Cela nous permet également de nous confronter à certains de nos clients et partenaires et ainsi d’humaniser la relation que nous entretenons quotidiennement avec eux. Au vu du métier que nous exerçons, montrer un côté sportif mais aussi « humoristique » est nécessaire pour détendre les futurs échanges.

L’objectif premier d’une telle manifestation est de passer un moment avec ses collègues, participants ou supporters, dans la bonne humeur, comme en atteste la remise du prix « communication » qui récompense le déguisement le plus extravagant.

Participer de façon active au financement de diverses associations en s’amusant est un plus qui nous rend encore plus contents et fiers de participer !

Nathalie(Orcom)

 Orcom participe au Challenge de l’Orléanais depuis plusieurs années dans un esprit sportif mais surtout dans une ambiance conviviale et pleine de solidarité.

Tous les ans, une trentaine de collaborateurs participe au challenge, soit du côté des sportifs en herbe soit dans le clan des supporters toujours plus nombreux d’une année sur l’autre et ne manquant ni de motivation ni de voix pour encourager les différentes équipes.

A la fin de la journée, tout le monde est toujours très heureux d’avoir participer à cette belle fête et d’avoir contribué, chacun à sa manière, à l’amélioration des conditions de traitement des enfants hospitalisés.

 

Anne-Laure (Société générale) :

Un grand moment de solidarité entre collègues.

Un grand moment de rigolade dans le bateau, plus on pagaye plus on tourne en rond!!

Un bon souvenir. 

 Challenge qui nous permet de partager un moment de détente avec les collègues , très conviviale, les épreuves sont physiques mais l'amusement est garanti.

 Très bonne organisation et très bon parcours.

Les participants sont de si bonne qualité que je cours toutes les semaines pour m'améliorer et être fin prêt pour la prochaine édition ! 

Challenge très agréable, très bien organisé, et si c'était à refaire ce serait avec plaisir.

 Très agréable moment : une organisation réussie , un événement convivial sur fond de compétition , l 'occasion de retrouver des collègues que l' on ne voit pas souvent, que du positif !

 

Rahibe (DALKIA)

Dès la première édition, ce pari a été une grande réussite. Faire participer plus d’une centaine d’équipes du public et du privé pour une cause aussi noble que les enfants malades, permet chaque année d’avoir une journée de détente mais aussi de compétitions.

En tout cas chez DALKIA, tous les ans, le titre de meilleure équipe de l’entreprise est remis en jeu. Cette compétition interne amène de la bonne humeur et un peu de « chambrage » entre nous.

Et comme on dit après l’effort, le réconfort : la soirée au parc des expos nous permet de nous retrouver et de passer un bon moment entre nous mais également avec toutes les entreprises participantes. Mais là encore la compétition n’est jamais finie, place à ceux qui feront le plus de bruit sans oublier le quizz intellectuel.

Chaque année, c’est un vraiment un plaisir de participer à cette manifestation !

 

Jean-Claude (CCI)

Le challenge est génial et j’encourage particulièrement les personnes à s’engager dans ce type d’épreuve. Plus de patron, plus de chef de service, tout le monde au même rang avec  un objectif commun : au moins arriver au bout et le tout dans une ambiance très conviviale, très bon enfant, à faire absolument

Maud  (ConsulT Handi)

Vendredi 25 juin 2010, me voilà sur le ponton de l’Île Charlemagne en plein échauffement collectif rythmé et haut en couleurs qui me met déjà dans l’ambiance !

La suite n’en sera pas moins joviale. Imaginez-vous sur les bords de Loire, pas loin d’une centaine de canoës gonflables alignés autour de vous et derrière chaque canoë, deux équipiers sur les starting-blocks prêts à bondir dans le flotteur jaune ! Quant à la traversée sur l’eau, je dirais qu’il faut le faire au moins une fois dans sa vie : bousculades, fous rires, esprit d’équipe, quelques naufragés, des changements de cap incontrôlés (et du coup de nombreux égarés !) et pour finir des biceps en béton armé !

Comment suis-je arrivée là me direz-vous ? J’avais déjà entendu parler de ce fameux « challenge orléanais » mais sans jamais avoir pensé à y participer. A croire qu’on ne peut échapper à son destin… cette année le Rotary servait la cause de la recherche sur les maladies du cerveau et la nouveauté était l’ouverture des « équipes challengers » aux personnes en situation de handicap. C’est donc naturellement que ConsulT Handi, cabinet spécialisé dans le domaine du handicap, a souhaité participer à cette édition 2010. Restait à constituer les équipes… Mon collègue, lui-même atteint d’un handicap, se porte volontaire pour l’épreuve du canoë. Mais heu, un canoë c’est pas à deux que ça se dirige ? Ah ben oui tient, justement ça tombe bien que tu te proposes, je ne trouvais pas de coéquipier ! Voilà, c’est aussi simple que ça de participer au challenge orléanais.

Je ne regrette pas cette participation. Ce que je retiens, outre les exploits sportifs de notre «équipe de choc », c’est cette solidarité en toile de fond qui donne l’ambiance du challenge. Alors, pour ceux qui ne connaissent pas encore cette ambiance, n’hésitez-plus, jetez-vous à l’eau !

 

Juan (LogemLoiret)

A l’époque, je courais déjà depuis quelques mois, pas trop loin de chez moi, à l’abri des regards gênants. Il faut dire que, porter une lame de carbone (prothèse orthopédique  de course), ça ne passe pas inaperçu.

En 2010, le Challenge de l’Orléanais s’ouvrait ENFIN aux personnes en situation d’handicap.

Au vu de ma situation, participer à ce genre de manifestations restait, pour moi, un rêve. De plus, ma plus grande appréhension était d’affronter, cette fois, l’œil de mes collègues et de tous les autres participants. Mais, poussé par mes coéquipiers, j’ai osé !

Les organisateurs m’ont dit qu’il y aurait d’autres personnes handicapées au Challenge. Mais, sur place, j’ai constaté que j’étais le seul invalide, je veux dire, visible. Du coup, je me suis senti un peu en décalage avec les autres.

Mais, ce que je regrette le plus, c’est que, bien que ces épreuves aient été ouvertes à « tous », la participation des invalides soit passée complètement inaperçue.

Bien sûr, je ne m’attendais pas à être la vedette du jour ou passer sur le grand écran, mais, au moins, un petit mot pour dire que nous aussi, nous sommes présents ; Et comme ça, montrer aux autres entreprises que c’est possible, qu’il ne faut pas hésiter.

Et puis, aucun organisateur ne m’a demandé mes impressions sur ma participation en tant que personne à mobilité réduite. C’est vrai que, dans l’ensemble, pour moi, tout c’est bien passé, mais il y a des améliorations à apporter pour les futurs participants qui sont dans une situation similaire.

Enfin, chaque équipe composée d’au moins une personne en situation d’handicap, devait avoir un « bonus de points ». Ceci passe inaperçu sur le tableau du classement des équipes.

Pour finir, le Challenge de l’Orléanais 2010 sera, pour moi, un exploit personnel car je reviens de loin. Je suis content, je l’ai fait. Mais rien n’aurait été possible sans le soutien de mon entreprise, LogemLoiret, que je remercie.

 

Alors, et vous, qu'attendez-vous pour vous inscrire ?.....